Home » ByUs » GoEuro, la success story de la start-up allemande

GoEuro, la success story de la start-up allemande

La start-up berlinoise, GoEuro, est un comparateur de transports à travers l’Europe qui vous aide à planifier vos différents voyages. Fondée par Naren Shaam en 2012 pour répondre à un besoin qu’il avait lui-même constaté lors d’un voyage de quatre mois à travers l’Europe, l’entreprise a très rapidement réussi à attirer les investisseurs qui y ont vu une opportunité de premier choix. Forte de plus de 70 millions de dollars d’investissement en l’espace de quatre ans, GoEuro compte maintenant près de 160 employés et enregistre plusieurs millions de requêtes mensuelles, lui offrant ainsi une part importante du marché des voyageurs terrestres européens estimé à près de 19 millions de personnes chaque jour. Retour sur ce parcours.

L’idée de départ

Tout est parti d’un constat simple : l’Europe offre un réseau de transports longue distance incroyablement dense et fonctionnel comparé à d’autres continents comme l’Amérique du Nord par exemple. Cependant, il est très difficile de s’y retrouver et d’identifier les meilleures solutions pour le voyageur. Naren Shaam a alors l’idée de départ, un comparateur de transports multimodal qui permettra au voyageur d’identifier et réserver facilement le trajet qui lui convient, le tout dans sa langue natale. Après un premier essai à New York qui ne se révèle pas très fructueux, il décide de venir tenter l’aventure au coeur même de l’Europe et s’installe à Berlin, berceau des start-up technologiques d’Europe. Il y fonde alors GoEuro grâce à ses économies personnelles et l’aide de quelques business angels.

Après l’obtention des premiers contrats avec des entreprises comme la Deutsche Bahn et UK Rail, la machine est lancée, tout comme les investissements, avec une première levée de fonds de 4 millions de dollars. GoEuro conquiert alors de nouveaux marchés. Après l’Allemagne, l’Angleterre et l’Espagne en 2013, c’est au tour du Benelux, des Pays-bas ou encore de l’Italie en 2015. En quelques années, GoEuro a su développer des partenariats solides avec des acteurs historiques du transport en Europe et gagner leur confiance à force de patience, professionnalisme et résultats positifs. Le comparateur est désormais disponible sur en version web, sur le mobile avec une app adaptée à Android et une autre pour iOS et sur les tablettes.

En route vers le succès

Aujourd’hui et après plusieurs levées de fonds d’investissement supplémentaires, la Start-up est présente dans 11 pays différents et vient tout juste d’arriver officiellement en France.En effet, bien que la loi Macron lui avait permis de se faire connaître dans l’Hexagone en répertoriant les offres des récentes compagnies de transport en autobus, ce nouveau partenariat avec la SNCF lui offre enfin la possibilité de proposer une offre complète aux utilisateurs qui peuvent désormais réserver leurs billets de train directement sur la plate-forme ou l’application.

Naren Shaam, PDG et fondateur de GoEuro explique : « L’ajout de la France à notre plateforme est une excellente nouvelle pour nos utilisateurs et une étape importante pour GoEuro. Au moment de la création de la société, il y a moins de trois ans, ce type de moteur de recherche en ligne facile à utiliser n’existait que pour le transport aérien. Nous sommes fiers de développer la technologie permettant le fonctionnement d’une plateforme simple d’utilisation, intégrant les réseaux ferroviaires, routiers et aériens en Europe. Cette évolution fait entrer le marché du transport européen dans le 21 ème siècle. »

GoEuro compte maintenant plus de 350 compagnies de transports comme partenaires

Le comparateur est capable de proposer près de 300 millions d’itinéraires aux voyageurs. Ceux-ci peuvent choisir leurs préférences entre l’avion, le train, le bus ou encore le covoiturage, et peuvent réserver le tout en seulement quelques clics. Le produit permet également de comparer les temps de trajets, incluant les temps de transfert pour se rendre à la gare ou à l’aéroport, ainsi l’internaute peut évaluer son temps total de trajets. Comme GoEuro l’avait montré à l’occasion de la libéralisation du bus, certains trajets en bus en France sont moins longs que des trajets en train qui nécéssiteraient une correspondance. De plus le comparateur se targue de connecter n’importe quelle destination en Europe, même les petites villes ou villages, très pratique pour les voyages itinérants, faisant ainsi concurrence à l’offre d’InterRail.

Pour la suite ? L’entreprise ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et il lui reste encore beaucoup de pays européens à conquérir ou de partenariats à signer pour finaliser l’idée de départ de son créateur. Quoi qu’il en soit, GoEuro devrait continuer de grandir et faire de nombreux nouveaux adeptes dans les années à venir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *